Historique

Histoire de brassage à MacAllen

Pendant mes études au Collège Macdonald, j’ai suivi un cours appelé technologie de fermentation. Pour encourager les étudiants, nous avons brassé une bière ensemble. Cela nous démontrait la réaction chimique qui se produit lorsque le foin humide se transforme en ensilage. Je suis maintenant capable de produire un ensilage de qualité, mais j’ai aussi de l’intérêt pour brasser toutes sortes d’ales et bières.

Macallen ferme & brasserieAprès avoir goûté a plusieurs bières durant mes études à l’Université McGill, j’ai décidé d’essayer d’autres kits de bière qui m’ont donné des bons résultats. En sortant de l’école, j’ai rejoint un club de brasseurs maison à Montréal, qui se réunit tous les mois pour essayer et évaluer nos bières maison.

En 2003, j’ai construit mon premier système de brassage pour les grains maltés à l’aide de vieux morceaux d’équipement laitier. Mes premiers essaies était loin d’être spectaculaires, mais j’ai appris assez vite. Lentement, les recettes ont été modifiées pour prendre en compte les nouvelles saveurs des ingrédients produits sur la ferme.

En 2006, quand finalement j’ai réussi à développer une recette que j’ai été capable de reproduire, j’ai participé à un concours de brassage du Montréal homebrewers club. Parmi les bières que j’ai inscrites il y avait la Pilsner et celle-ci a remporté la meilleure bière du concours. Cette année-là, le gagnant avait le droit de brasser et de commercialiser  cette recette partout où il y a des microbrasseries. Cette opportunité m’a permis de comprendre qu’il serait possible de brasser la MacAllen pils sur la ferme quand le temps serait venu.

Depuis 2006, j’ai visité des microbrasseries et rencontré des brasseurs un peu partout aux États-Unis et au Québec. À l’occasion, j’ai même eu la chance de brasser des bières avec eux. Je suis béni car j’ai un grand nombre d’amis dans l’industrie, ils sont toujours là pour me guider dans mes futurs projets de microbrasserie sur la ferme familiale.

Depuis juin 2015, je suis très chanceux d’être en mesure de brasser une de mes bières de façon commerciale chez Loup Rouge de Sorel (Québec). L’une des nombreuses amitiés que j’ai développées durant mes voyages dans le monde de la bière. Quant à l’avenir de MacAllen ferme et brasserie, nous espérons être en mesure de construire notre brasserie ici à la ferme dans les prochaines années. Là où les bières seront influencées par l’orge et le houblon des côtes et vallées de Rawdon,  et où on pourrait brasser les meilleures bières possibles.

Santé, Ryan Allen